Immersion et pratiques

Conférence

Robert Milin

Le MARDI 9 avril 2013 > 18h30 _ Villa Douce (Reims)

Depuis une vingtaine d’années mon travail d’artiste s’articule toujours autour de deux principes, souvent suivis d’un troisième qui peut prolonger et étendre les deux premiers.

1/ le principe de la rencontre avec des gens.
2/ le principe de l’emprunt de pratiques spécifiques de gens.
3/ le principe du mouvement  de l’œuvre (évolution possible mais non obligatoire par l’action des gens).

Mes œuvres sont toujours réalisées avec les composantes d’un espace ou d’une pratique de gens.
Ces composantes sont des « objets  physiques » (architectures, espaces, végétaux, constructions diverses…) et/ou des « objets- process » (attitudes personnelles ou sociales de gens, initiatives, gestes, paroles, écrits, attitudes, sons…)
J’ai créé beaucoup d’œuvres spécifiques pour sites, en prenant en compte les composantes formelles de l’environnement, mais aussi les caractéristiques, humaines, sociales et politiques de l’espace considéré. Ainsi l’œuvre devient – pour un temps, ou définitivement – partie du lieu. Dans ce cas, elle modifie ou interpelle le site, sans jamais vouloir l’embellir ou le décorer, assumant toutes les contradictions possibles.

SITE / CV

[simpleviewer gallery_id= »41″]